Nutri-Score

Nutri-Score

Nutri-Score

Cette étude de cas illustre la contribution de la recherche de l'institut et de ses partenaires à la mise en place d'un Système d’information nutritionnelle en face avant des emballages largement diffusé le : Nutri-Score

L’Inra, en partenariat avec l’université Paris-XIII, l’Inserm, le Cnam et Grenoble INP, a contribué à développer un étiquetage nutritionnel à cinq couleurs, le Nutri-Score, dont l’objectif est d’inciter les Français à limiter les produits riches en gras, en sel, en sucre et en calories, pour lutter contre la progression de l’obésité et des maladies chroniques. Au terme d’un débat public animé, d’une étude grandeur nature testant quatre systèmes d’information, et de travaux de recherche qui ont constitué progressivement un dossier scientifique permettant de soutenir la décision politique, un arrêté interministériel a reconnu en octobre 2017 le Nutri-Score comme le système d’information nutritionnelle officiel pour la France.

Malgré des résistances initiales, le Nutri-Score a été adopté sur la base du volontariat par plus de 200 entreprises, distributeurs et industriels, représentant fin 2019 plus de 20% des parts de marché des produits laitiers, des plats cuisinés et des aliments transformés suivis par l’Observatoire de l’alimentation (OQALI).

Cette évolution présage d’un impact nutritionnel potentiellement important pour les consommateurs, dans la mesure où le Nutri-Score leur donnera les moyens d’améliorer la qualité nutritionnelle de leurs achats alimentaires. D’autre part, on observe que les industriels ont engagé les premières reformulations nutritionnelles de leurs produits alimentaires, afin d’améliorer leurs scores.

Le Nutri-Score a rapidement dépassé les frontières françaises : il a été adopté en Belgique et en Espagne en 2018 et en Allemagne en 2019. Le succès de cette initiative alimente un débat à l’échelle européenne sur l’opportunité d’harmoniser l’étiquetage en face avant des emballages. Sept associations membres du Bureau Européen des Unions de Consommateurs (Beuc) ont lancé une Initiative Citoyenne Européenne visant à pousser la Commission Européenne à rendre obligatoire le Nutri-Score sur les emballages alimentaires en Europe. En France, l’Assemblée Nationale a voté en 2019 un amendement pour rendre l’utilisation du Nutri-Score obligatoire pour la publicité alimentaire. Les pouvoirs publics ont également annoncé son extension à la restauration collective et aux aliments vendus en vrac. Les associations de consommateurs françaises militent pour la création d’un dispositif d’étiquetage analogue des produits ménagers.

Le rapport d'étude de cas :

Date de modification : 28 août 2023 | Date de création : 22 novembre 2020 | Rédaction : L.Colinet