Le contrôle du varron par l'ivermectine : éradication de l’hypodermose bovine

Le contrôle du varron par l'ivermectine

Le contrôle du varron par l'ivermectine : éradication de l’hypodermose bovine

L’hypodermose bovine ou varron est une maladie provoquée par des mouches dont les larves parasitent spécifiquement les bovins. Elles limitent la croissance, la production laitière et nuisent gravement au bien-être des animaux. Les résultats des études de l’INRA et de ses partenaires ont fortement contribué à la mise en place du programme de contrôle de l’hypodermose en France, totalement maitrisée depuis 2000.

L’hypodermose bovine ou varron est une maladie provoquée par Hypoderma bovis et Hypoderma lineatum, mouches non piqueuses dont les larves parasitent spécifiquement les bovins. Elles traversent la peau, migrent dans les tissus profonds pendant plusieurs mois, atteignent le tissu sous-cutané dorsal où elles provoquent des abcès, et enfin percent la peau de l’animal pour rejoindre le milieu extérieur.

Ces parasites provoquent une immunodépression générale, limitent la croissance des jeunes bovins et la production laitière des vaches, obligent à l’épluchage des carcasses à l’abattage, endommagent considérablement les cuirs, et nuisent gravement au bien-être des animaux.

Dans les années 80, l'INRA a conduit avec l'ENVT et d'autres partenaires un programme ambitieux de recherches pour préciser l’épidémiologie des hypodermes, identifier un traitement systématique de tous les animaux sans danger pour le consommateur, l’éleveur et l’animal par l’ivermectine en microdose, développer un immunodiagnostic utilisable à très grande échelle avec l’hypodermine C, trois conditions incontournables pour mettre en place une stratégie efficace de maîtrise de l’hypodermose.

Après une preuve de concept par le déploiement d’un plan de contrôle de l’hypodermose bovine en Bretagne puis en Bourgogne, le plan national de lutte est progressivement mis en place dans la France entière par le ministère de l’agriculture et les parties prenantes. Ce plan national de lutte a conduit en trois ans à la maîtrise de cette maladie parasitaire, et à la disparition des cas cliniques de varron. Ainsi les résultats des études de l’INRA et de ses partenaires ont fortement contribué à la mise en place et à l’efficacité avérée du programme de contrôle de l’hypodermose en France. En 2000 l’hypodermose est totalement maitrisée en France.

→ Voir le rapport

 

→ Lien vers HAL

Date de modification : 28 août 2023 | Date de création : 11 juin 2021 | Rédaction : Chantal Boulard, Etienne Zundel, Sylvie Colleu