Biocontrôle: cas du carpocapse de la pomme

Carpovirusine

Biocontrôle: cas du carpocapse de la pomme

Le cas de la carpovirusine illustre une innovation environnementale adoptée plus largement que l’agriculture biologique à laquelle elle était initialement destinée

Le cas de la carpovirusine illustre une innovation environnementale adoptée plus largement que l’agriculture biologique à laquelle elle était initialement destinée. Produit de lutte biologique contre le carpocapse de la pomme notamment, la carpovirusine, commercialisée par une PME spécialisée dans le contrôle biologique, a une efficacité et un prix comparable aux traitements chimiques. Mais les avantages qu’elle confère en termes de respect de la réglementation sur les résidus avant récolte et de préservation de l’environnement ont intéressé les agriculteurs conventionnels. L’essor des solutions de biocontrôle est conditionné par l’adaptation de la procédure française d’homologation des produits de protection des plantes, mécanisme critique que les recherches de l’INRA et de l’Institut Pasteur tentent d’activer.

Voir le rapport

Voir le film en 3 mn

Date de modification : 28 août 2023 | Date de création : 24 juin 2014 | Rédaction : Ariane Gaunand